Participation au concours d’architecture

Maison des Femmes pour promouvoir l’égalité des genres en Afrique.

Le concours est proposé par l’association BALOUO SALO.

L’objet du concours, la conception d'une maison de femmes pour promouvoir l’égalité hommes-femmes en tant que facteur clé du développement rural.  

Le projet sera destiné à accueillir des activités de formation, de sensibilisation, d’échanges.

Lieu : Baghere au Sénégal dans la région de la Casamance.

Année: 2021

Programme :

-1 espace pour la gestion et administration du lieu

-1 salle de réunions pour accueillir max 15 personnes

-1 espace flexible pour les activités collectives: formations, ateliers, expositions

 

Caractéristiques de l’architecture :

- Une superficie maximale fermée de 200 mètres carrés, où se dérouleront les activités.

- Seulement rez-de-chaussée.

- Les espaces architecturaux doivent être flexibles et adaptables.

- Préférer l’utilisation de matériaux naturels disponibles dans les zones environnantes et l’utilisation de matériaux de rebut et de recyclage.

- Promouvoir des technologies de construction durables et écologiques

- Être facilement réalisable en auto-construction

- Préférer les solutions qui favorisent la réutilisation des ressources naturelles

 

CONCEPT

L'élément principal à prendre en compte dans notre proposition est la relation entre la nature et la spiritualité du peuple casamançais. L’arbre, sert d'expression de la nature avec une connotation magique. La société casamançaise a un système collectif. Le bois sacré est un pilier de la tradition casamançaise, ils croient que les esprits des ancêtres possèdent des arbres et fournissent des conseils, une protection et une aide pour maintenir leur culture vivante.

Chaque village possède plusieurs lieux spirituels qui abritent l'arbre à palabres. Ces arbres à palabres sont des lieux de rassemblement communautaire où ils discutent d'événements, racontent des histoires, résolvent des problèmes et prennent des décisions importantes. Tous les âges sont les bienvenus et ces rassemblements font partie intégrante de leur mode de vie.

Le projet s’appelle LA MAISON DE LA PALABRE, en faisant allusion à l’arbre à palabres. L’objectif est de créer un espace physique où les voix des femmes peuvent être entendues librement pour débattre, apprendre, échanger des pensées, créer et exprimer ces besoins et ces désirs. La Maison de la Palabre serait un espace pour créer tous types de liens entre les femmes, le gouvernement, les associations humanitaires, les entrepreneurs et autres institutions désireuses de promouvoir et d'améliorer la position des femmes et l'égalité des sexes dans la population.

La montée des voix des femmes se reflète dans la montée physique de la construction elle-même. Il est placé devant l'axe routier principal, il est donc visible de partout.

press to zoom
Plan de Masse
Plan de Masse
press to zoom
Coupe A-A
Coupe A-A
press to zoom

Un mélange de cercles donne forme et unité au projet. Sous un toit en spirale unique, la Maison de la Palabre s'articule autour d'un espace central. Un espace public tel qu'un jardin intérieur avec un arbre apporte une force symbolique au projet.

Diagramme de surfaces
Diagramme de surfaces
press to zoom
Diagramme de zonage
Diagramme de zonage
press to zoom
Diagramme circulation salle ouverte
Diagramme circulation salle ouverte
press to zoom
Diagramme circulation salle fermée
Diagramme circulation salle fermée
press to zoom

L'utilisation de deux constructions de tailles différentes permettrait une flexibilité aux activités qu'elles accueilleront.

L'accession au niveau principal se fait par deux rampes qui regroupent les différentes circulations des principaux points du terrain. Cette surélévation protège le bâtiment de l'humidité du sol et permet un accès facile à tous. Les rampes créent un espace public entre le paysage et le projet lui-même.

La plus petite construction d'environ 50 mètres carrés recevra l'espace de gestion et d'organisation et une salle de réunion. L'autre construction d'environ 150 m² accueillera des activités collectives. Cet espace est modulable grâce à des panneaux rabattables qui permettent d'avoir un événement majeur ou plusieurs événements. Les murs de clôture de cet espace sont également des panneaux rabattables qui le laissent s'ouvrir sur le jardin intérieur.

MATÉRIAUX

En tant que projet d'auto-construction, nous utiliserons des matériaux recyclés disponibles in situ, et des matériaux naturels qui rappellent l'artisanat traditionnel.

Fondations: Pneus recyclés avec de la terre de latérite comprimée et des pierres de latérite concassées. Renforts en fer pour fixer les murs.

Murs: Bouteilles recyclées remplies de déchets plastiques, recouvertes d'un mélange d'argile latérite, de sable et de chaume. Ce système permet de réguler l'isolation thermique et phonique. Murs de briques en treillis sur briques de terre (brique d'argile). Les panneaux pliants sont réalisés en palissandre pour la structure et tissages palmier, ou wax africain.

Colonnes: en bois de bambou de la région, attaché avec une corde de palmier. Les fondations sont faites de béton pour soutenir le toit.

Poutres: faites de béton et de bambou pour maintenir la maçonnerie et soutenir le toit.

Toit : La structure du toit est construite en bambou. La couverture de toit en chaume de la région.

Diagramme de Matériaux
Diagramme de Matériaux
press to zoom

CONSTRUCTION

- L'un des objectifs du projet est d'impliquer la communauté dans la construction.

- La construction commence par la collecte des déchets : pneus, bouteilles en plastique et emballages en plastique.

- Fabrication de briques réalisées par bourrage de déchets plastiques non recyclables à l'intérieur de bouteilles en plastique.

- Préparation du sol pour les fondations. Pose de deux gammes de pneus remplis du mélange de terre latérite et de pierre concassée latérite. Installation de renforts en fer pour fixer les piliers et les murs.

-Créations de dalle de sol en terre stabilisée.

- Construction de maçonnerie avec des briques bouteilles, elles sont empilées et recouvertes d'un mélange d'argile latérite issue du creusement des fondations, de sable et de chaume.

- Assemblage de la maçonnerie en briques treillis et de la maçonnerie en brancard.

- Création des poutres courbées en bambou comme support de toiture.

- Construction d'une structure de toit en bambou et la recouvrir de chaume

.

- Construction des cadres de panneaux pliants avec du bois de la région. Deux types de panneaux, ceux qui fermaient les salles du public en rotin faits par les femmes du village, et les panneaux de division de la salle polyvalente fait en tissu wax traditionnelle en Afrique.

Diagramme de Construction
Diagramme de Construction
press to zoom